Casse auto en ligne et économie circulaire : tout ce qu’il faut savoir

Casse auto en ligne et économie circulaire : tout ce qu’il faut savoir

A la une

by Martin 82 Vues comments

Casse auto en ligne et économie circulaire : tout ce qu’il faut savoir

Proposer des pièces autos d’occasion dans un second devis devient obligatoire depuis quelques années. C’est une mesure qui entre dans la mise en place d’une économie circulaire visant à mieux consommer pour protéger l’environnement et les ressources de la planète. L’économie circulaire a donc pour objectif de limiter le gaspillage en mettant le marché de l’occasion en avant. Cependant, le consommateur trouve également son compte dans cette nouvelle mesure.

La casse auto en ligne pour faire des économies

Une casse auto en ligne propose des pièces détachées d’occasion et sous garanties. Cette filière de recyclage est promue par le gouvernement afin de mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage de ressource. Le recyclage est devenu une priorité pour la réparation de véhicule.

L’utilisation d’une pièce auto d’occasion est pour le propriétaire automobile une véritable aubaine. Le professionnel automobile ou le garagiste s’engage à lui proposer une pièce de rechange de seconde main encore fonctionnelle. Le prix de cette dernière est entre 3 et 5 fois moins élevé que celui d’une pièce neuve. Ce qui augmente significativement le pouvoir d’achat.

Dorénavant, lorsqu’il fait réparer sa voiture, un automobiliste reçoit deux devis différents. L’un affiche le prix de la réparation avec une pièce neuve. L’autre indique le coût de la prestation en ayant recours à une pièce d’occasion.

En aucun cas, le consommateur n’est soumis à une pression pour faire son choix. Il est libre de sa décision. Mais un citoyen soucieux de l’avenir de la planète ne verra aucun inconvénient à utiliser une pièce issue de l’économie circulaire.

Les pièces concernées par cette mesure

Les pièces issues de l’économie circulaire sont reconditionnées en vue d’être réutilisées. Elles sont récupérées sur des véhicules hors d’usage qui contiennent encore des composants réutilisables et en très bon état.

Toutes les pièces ne sont pas concernées par cette mesure. En effet, certaines ne sont pas réutilisables. C’est le cas des pièces sensibles comme les éléments de freinage, les organes de liaisons au sol. Ces pièces sont soumises à des usures mécaniques ne permettant pas de les réutiliser.

Par contre, les optiques, la sellerie, les pièces mécaniques ou électriques et tout ce qui concerne la carrosserie amovible sont concernés par l’économie circulaire.

Les cas susceptibles d’arriver au cours d’une réparation

Il peut arriver que le client apporte lui-même sa pièce d’occasion, dans ce cas, le réparateur a le choix d’accepter ou non de l’utiliser. Il n’est alors pas responsable de la qualité et de l’efficacité de celle-ci.

Pour être sûr de disposer de pièces d’occasions de qualité et fiables, mieux vaut s’en tenir à celles proposées par votre garagiste. En effet, celles-ci disposent d’une garantie qui est stipulée sur le contrat de réparation. Ainsi, vous avez l’assurance de ne pas acheter une pièce détachée qui ne serait pas réutilisable. Ce type de cas peut arriver, certains vendeurs peu scrupuleux proposent des pièces défectueuses aux acheteurs qui n’ont aucune connaissance dans le domaine.

Commentaires